Aller à…

la Marie-Javelle

Informations pour Chinon et le Chinonais

La Marie-Javelle est un site
d’informations locales, animé
par des Chinonais bénévoles
qui proposent à leurs concitoyens
un espace pour s’exprimer, diffuser
des informations et parler
de leurs activités et de leurs projets.

RSS Feed

20 juillet 2018

Régénération urbaine – Pourquoi réinventer la poudre ?


Locaux à louer

La dévitalisation des centres-villes touche de très nombreuses municipalités dans toute l’Europe. Le gouvernement écossais s’est attaqué au problème en favorisant la création d’un réseau de retour d’expérience.

Learning points est un réseau de partage d’expériences de régénération urbaine, associant des personnes qui travaillent sur la question de la régénération et sur l’évaluation de leurs actions. Learning points aide les acteurs individuels et les organisations à améliorer leurs pratiques en identifiant ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Learning points s’est développé à partir d’un événement tenu en février 2011 sur les expériences de régénération de centre-ville. L’événement traitait des principes-clés et des bonnes pratiques dans la régénération en général, en prenant la régénération du centre-ville de la ville de Paisley comme un « cas d’école ». Il a rassemblé des intervenants du secteur public, du privé et des bénévoles venus de toute l’Ecosse pour échanger et partager leurs expériences.

Quelles sont les questions importantes?
Comment des projets de régénération peuvent-ils aider des centres-villes à rester des endroits vivants et attrayants ?
Quels sont les éléments-clés qui contribuent à créer des villes prospères, économiquement durables ?
Comment le rôle des centres de la ville est-il en train de changer, et comment devons-nous réagir à ces changements?
Comment le commerce de détail est-il en train de changer et comment pouvons-nous moderniser notre approche pour exploiter les avantages du commerce de détail ?
Quelles décisions devrions-nous prendre en matière d’aménagements de l’espace public et du domaine public pour faire de nos centres-villes des lieux plus attrayants et plus vivants ?
Existe-t-il des approches innovantes que nous pourrions adopter, en matière de déplacements à l’intérieur et autour des centres-villes, pour améliorer la qualité de l’expérience perçue par les usagers?
Existe-t-il des atouts-clés qui peuvent aider à faire avancer la régénération dans les centres urbains ?
Quelles approches les acteurs peuvent-ils adopter à un moment où les financements publics destinés à la régénération urbaine se font rares ?
Comment pouvons-nous faire fonctionner les centres-villes au bénéfice de tous ceux qui y vivent, y travaillent et les visitent ?
Quel est le rôle de l’image et de la « marque » associées à une ville dans la régénération de son centre ?
Comment les centres-villes peuvent-ils se repositionner et retrouver une signification claire quant à leur rôle ?

Ce que nous savons déjà
Un objectif central de la régénération est de créer des endroits économiquement viables. Cela peut déboucher sur des bénéfices sociaux et environnementaux plus larges.
Il y a une volonté politique [du gouvernement écossais] pour régénérer les centres-villes. Cette volonté politique passe par le soutien aux dispositifs « Business Improvement Districts », l’abondement du fonds « Regeneration » et le « Réseau d’apprentissage ».
Des changements majeurs sont intervenus dans la politique et le financement de la régénération : convention entre le gouvernement [écossais] et les collectivités ; nouvelle approche axée sur les résultats ; refonte des réseaux d’entreprise et lois-cadres concernant la lutte contre les inégalités.
Ces changements signifient que la façon dont la régénération est mise en œuvre a dû changer, en identifiant de nouvelles opportunités nécessitant des approches différentes.
Les défis auxquels font face les villes [d’Ecosse] sont souvent le résultat de longues années de déclin. Dans le climat économique actuel, il est particulièrement difficile d’attirer les investissements dans nos centres-villes.
Un travail collaboratif – entre le secteur public, le secteur privé, le monde associatif et les quartiers – est impératif pour lutter contre les inégalités et régénérer nos villes.

Qu’avons-nous appris ?
Les changements intervenus dans le commerce de détail ont un impact significatif sur les centres-villes et guident notre approche de la régénération.
Avec le développement des centres commerciaux de périphérie et des achats sur Internet, le shopping traditionnel en centre-ville a vécu. Cela signifie que la régénération doit s’intéresser aux autres fonctions d’un centre-ville.
Le commerce de détail reste néanmoins un élément majeur (sinon le principal) du succès d’un centre-ville économiquement viable.
Il est nécessaire de reconnaître que, de plus en plus, le shopping de centre-ville shopping devient une activité de loisir, incorporant d’autres activités.
Les approches innovantes visant à moderniser le commerce de détail peuvent inclure : une évolution de la configuration du magasin traditionnel ; une politique ciblée visant à attirer certains types de commerces en centre-ville ; un travail d’amélioration de l’environnement ; replacer le commerce de détail dans la variété des usages d’un centre-ville ; le développement d’un commerce de détail «  unique » et caractéristique de la ville.

Il est nécessaire de reconnaître la diversité des rôles, des fonctions et des « clients-usagers » du centre-ville.
Les centres-villes exercent une large gamme de fonctions pour différents groupes de personnes. Il est important de les identifier et de s’appuyer sur ces fonctions, qu’elles se rapportent au patrimoine, au commerce, à l’histoire, à la fonction résidentielle, à l’enseignement, au tourisme etc.
Dans un centre-ville prospère, ces différentes fonctions interagissent et se complètent les unes les autres. Il est essentiel d’identifier et d’exploiter ces interrelations.
L’approche doit être « holistique » et viser à une amélioration globale de l’expérience du centre-ville, ne se limitant pas à des aspects particuliers. Chacun doit pouvoir trouver son bonheur dans le centre.
Il ne faut pas trop se focaliser sur la construction d’un cadre destiné à de nouveaux habitants ou à de nouvelles activités, mais plutôt écouter les usagers actuels et leurs aspirations.

La régénération d’un centre-ville doit être conduite par un leadership solide et par des partenariats efficaces.
Le processus de régénération doit être fondé sur un leadership fort. Ceux qui conduisent le processus doivent avoir une excellente compréhension de la « place », avoir une vision claire pour l’avenir et prioriser les possibilités de mise en œuvre.
Dans la situation économique actuelle, il est nécessaire d’attirer des fonds provenant d’une variété de sources, à la fois publiques et privées.
Le partenariat public-privé doit être proactif et ne doit pas constituer un « mariage de raison » fondé exclusivement sur des considérations financières. Il doit s’agir d’un partenariat correspondant à une vision et engagé sur les résultats.

Une approche de régénération urbaine du centre-ville qui englobe toute la ville contribue à la recomposition des villes disloquées
Souvent, les différentes parties de la ville sont déconnectées les unes des autres et la cité n’a plus de sens dans son ensemble.
Il est nécessaire d’avoir une vision globale de la ville qui considère comment ses différents éléments peuvent se réunir.
Cela passe par le renforcement des liens entre les quartiers et implique d’innover pour surmonter les obstacles physiques.
Des approches innovantes concernant l’accès, la circulation et le transport peuvent améliorer le niveau de la qualité urbaine et avoir un effet positif sur les différentes utilisations dans la ville.
Toute amélioration physique du tissu urbain doit être exécutée au meilleur niveau de qualité possible. Il est important de viser à la qualité tout au long du processus et de la maintenir une fois le processus achevé.

Nous avons besoin de comprendre le nouveau rôle du centre-ville dans un contexte changeant.
Il est utile d’identifier l’évolution de la démographie et celle de la demande pour les différents atouts de la ville.
Il est nécessaire d’anticiper les évolutions de long terme (par exemple : le commerce de détail) et de construire des réponses adaptées, elles aussi sur le long terme. Il faut également tenir compte du positionnement de la ville dans sa zone géographique, en relation avec les villes voisines.
Cette analyse peut déboucher sur une évolution du rôle de la ville et sur un repositionnement fondé sur ce que la ville peut offrir d’unique à son bassin de vie.
Un aspect-clé de la réussite est le rétablissement d’un sentiment de « sens/rôle de l’endroit » pour la ville. Les villes ont souvent perdu leurs rôles traditionnels. Imagination et innovation sont nécessaires pour redonner à chaque quartier sa fonction clairement identifiée et sa place dans la ville.

Bien que la diversité et la mixité des usages soient des priorités, il doit y avoir un atout majeur pour faire avancer le processus de régénération
Au Royaume-Uni il existe des exemples de régénération urbaine axée sur l’art et la culture.
Certains centres-villes ont été redynamisés par l’implantation d’établissements d›enseignement. Un campus installé en centre-ville, ou des institution de formation permanente peuvent amener de l’emploi, renforcer le commerce de détail et l’économie de la nuit.
Ce type de projet-phare peut changer la fonction et la démographie d’un centre-ville.

Il est essentiel de travailler l’image de la ville et la commercialisation de sa ” marque “
Il est important de reconnaître que votre ville peut avoir un « problème d’image » qui doit être abordée.
La meilleure approche se concentre sur les aspects positifs de la ville, plutôt que sur le négatif. Cela peut amener à souligner l’importance du patrimoine, ainsi que les identités positives qu’elle possède déjà.
La perception de la ville est influencée par son environnement physique. Il est important de développer des espaces publics qui soient beaux, sûrs et accueillants. Dans de nombreux cas les acteurs souhaitent plus de verdissement en centre-ville.
En termes d’image, il est également important de traiter les points d’entrée qui conduisent au centre-ville.

Le processus de régénération peut être renforcé par des ” victoires faciles ” et des ” sparadraps “
Des projets à grande visibilité et des améliorations physiques et environnementales peuvent envoyer un signal fort , indiquant que le changement est en marche dans un centre-ville. Cela peut avoir un effet positif sur les résidents et garantir leur soutien pour une régénération de plus long terme. Des améliorations visibles peuvent créer la confiance et, potentiellement, attirer les investissements.
Après une période de déclin, de nombreuses villes ont des sites abandonnés et des unités commerciales vacantes. Des actions cosmétiques, telles que les fausses vitrines ou des fresques murales peuvent être considérées comme des « sparadraps », mais elles permettent parfois d’indiquer que la situation est gérée et qu’un avenir plus positif se profile pour le centre-ville.

Pour en savoir plus – Scottish Centre for Regeneration Scottish Government – Highlander House – 58 Waterloo Street – G2 7DA Glasgow – Tel : 0141 271 3736.
Email : contactscr@scotland.gsi.gov.uk – http://www.partnersinregeneration.com

Mots clés: , ,