Aller à…

la Marie-Javelle

Informations pour Chinon et le Chinonais

La Marie-Javelle est un site
d’informations locales, animé
par des Chinonais bénévoles
qui proposent à leurs concitoyens
un espace pour s’exprimer, diffuser
des informations et parler
de leurs activités et de leurs projets.

RSS Feed

17 novembre 2018

Billet
La NR
et les extra-terrestres


Et bientôt, un dossier sur les ragondins fumeurs de haschisch…

Que s’est-il donc passé lors du Conseil communautaire de septembre ? Qu’est-il arrivé au correspondant de la NR dépêché sur les lieux pour relater aux lecteurs la teneur des débats ? Selon les témoins, il aurait été enlevé par des extra-terrestres, transporté dans un univers parallèle où il aurait assisté à un Conseil différent,  puis ramené sur Terre  pour y rédiger, encore désorienté par son voyage cosmique, un article mélangeant réalité et fiction.

Tandis que, dans le monde réel, les lecteurs du Rapport de la Chambre régionale des comptes découvraient (à la dernière minute, lire ici) une série de rappels à l’ordre vis-à-vis d’une Comcom aux pratiques pour le moins laxistes, le correspondant de la NR, transporté sur une autre planète, prenait quant à lui connaissance d’un rapport “globalement satisfaisant“. Les minutes défilant plus rapidement dans son univers parallèle, il a juste eu le temps de noter que la Cour avait conclu sur 5 recommandations, mais il n’a pas eu le temps d’en transmettre le détail à ses lecteurs.

Mêmes causes, même effets : détenu par des extra-terrestres hostiles, confronté à une réalité alternative, vivant tout en accéléré, le journaliste de la NR n’a pas assisté aux échanges sur les nouveaux tarifs de l’eau et n’a donc pas pu informer ses lecteurs que, suite à une malencontreuse erreur de simulation, la Comcom avait involontairement augmenté de 30% la facture des petits consommateurs (moins de 30 m3, soit 60 à 70% des abonnés, une minorité, avait assuré le Président de la Comcom lors de la séance précédente, elle aussi caviardée par la NR). Il semble d’ailleurs qu’au moment où ce point était abordé, le rédacteur du procès-verbal de séance ait été lui aussi soustrait à la réalité et qu’il ait été, de ce fait, incapable de retranscrire le contenu des débats.

Enfin, et il faut ici craindre que les dommages cérébraux qui lui ont été infligés soient irrémédiables, le correspondant de la NR a cru comprendre que  la mise en place du Conseil de développement (un sujet qui, par ailleurs ne l’a jamais vraiment passionné, lire ici) n’était obligatoire que “depuis l’intégration de la commune de Chouzé-sur-Loire au sein de la Comcom“, qui lui aurait fait franchir le seuil fatidique des 20.0000 habitants. Une fadaise intergalactique que même Jean-Luc Dupont a cessé de véhiculer, sachant que, selon les chiffres de l’Insee, collectés dans le monde réel, Chinon Vienne et Loire comptait 20.308 habitants dès sa création en 2014, un chiffre porté à 21.421 (Insee) avec l’arrivée d’Anché et Cravant, puis à 23.511 (Insee) par l’intégration de Chouzé.

Mais à quelque chose malheur est bon : les Chinonais qui lisent encore la NR savent maintenant qu’ils peuvent retrouver chaque jour, sous la plume de son correspondant historique, des nouvelles distrayantes venues tout droit du monde parallèle dans lequel il semble désormais définitivement installé.

Un courrier égaré depuis 47 ans ?
La Déclaration des devoirs et des droits des journalistes a été adoptée en 1971 à Munich. Il semble bien que, malgré les 47 années qui se sont écoulés depuis sa signature, ce manifeste déontologique, auquel se réfèrent généralement les chartes éditoriales des grandes rédactions, n’ait pas trouvé le chemin de la NR, dont la couverture locale contredit à peu près tous les principes. Extraits et exemples : “la responsabilité des journalistes vis-à-vis du public prime toute autre responsabilité, en particulier à l’égard des pouvoirs publics ; le journaliste se doit de respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences, en raison du droit que le public a de connaître la vérité ; le journaliste se doit de ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et documents et de ne jamais confondre son métier avec celui du publicitaire ou du propagandiste”.