Aller à…

la Marie-Javelle

Informations pour Chinon et le Chinonais

La Marie-Javelle est un site
d’informations locales, animé
par des Chinonais bénévoles
qui proposent à leurs concitoyens
un espace pour s’exprimer, diffuser
des informations et parler
de leurs activités et de leurs projets.

RSS Feed

20 août 2018

Chemin de Saint-Martin : le nouveau Compostelle ?


 

Cheminsaintmartin

Si l’itinéraire principal retrace la vie de Saint Martin de sa naissance en Hongrie à sa mort à Candes, d’autres voies, comme celles de Saragosse ou celle de Trèves, complètent le dispositif et lui donnent une dimension paneuropéenne.

De Szombathely, en Hongrie, où il est né, jusqu’à Candes, où il est mort, Saint Martin de Tours a laissé derrière lui une trace que des marcheurs réveillent peu à peu. Sous l’égide du Centre culturel européen saint Martin de Tours, ils ouvrent un nouvel itinéraire paneuropéen placé sous le signe du partage et qui pourrait bien tenter ceux que rebutent la saturation et la marchandisation des chemins de saint Jacques. Un nouvel atout pour Chinon et le Chinonais, buts ultimes de ce voyage de 2.500 kilomètres…

 

Depuis 2008, le Centre culturel européen saint Martin de Tours travaille à l’ouverture du chemin de saint Martin, qui part de Szombathely en Hongrie (où il est né) pour aboutir à Candes-Saint-Martin (où il est mort). Tirant sans doute les leçons de l’évolution des chemins de Compostelle, le projet a été conçu sur l’idée d’un tourisme culturel durable et dans une éthique de partage citoyen.

L’itinéraire principal trace un trait de 2.500 kilomètres d’est en ouest, à travers la Hongrie, la Slovénie, l’Italie et la France. A cet axe principal – que l’on parcourt en trois mois et demi de marche – viennent se joindre des itinéraires connexes qui rappellent d’autres épisodes de la vie du saint : le chemin de Trèves, celui d’Utrecht et celui de Saragosse. Ce sont, au total, 5.000 kilomètres de chemins et de petites routes de campagne et de montagne qui retracent les déambulations sans frontières de cet infatigable marcheur du IVème siècle.

Contrairement aux chemins de saint Jacques, qui constituent des pèlerinages ancrés dans une pratique religieuse millénaire – même s’ils sont aujourd’hui empruntés pour toutes sortes de motifs – le chemin de saint Martin procède d’une autre démarche. Il s’agit d’abord d’un parcours historique, qui emboîte le pas à son patron. Ses initiateurs l’ont imaginé comme “un chemin du XXIe siècle : exemplaire, éthique, social et environnemental, un lieu de partage et d’échanges entre les locaux et les passants autour de projets concrets se structurant en relation avec l’Homme et la nature“.

Une bande verte de 20 kilomètres de large sur 2.500 kilomètres de long
Le projet entend également promouvoir une nouvelle forme de  tourisme : le tourisme de participation, “pleinement citoyen et pédagogique” et fondé sur des valeurs (solidarité liant la famille et les amis, rencontre, échange, découverte). L’itinéraire principal a ainsi été “balisé” virtuellement pour constituer une “bande verte”et citoyenne” de 20 kilomètres de large (10 kilomètres de chaque côté de la voie) qui doit servir de laboratoire à “un éco-tourisme durable et responsable, moteur d’une nouvelle économie, de nouveaux comportements et d’un nouveau type de loisirs” constituant ainsi “une filière touristique à part entière“. Les promoteurs du projet partent d’un postulat : “la notion de partage [illustrée par la cape coupée en deux associée au saint] et de coopération est au cœur du tourisme durable et participatif qui repose notamment sur l’économie sociale et solidaire“.

Ce nouvel itinéraire transeuropéen bénéficie actuellement de l’intérêt que vont susciter, durant toute l’année 2016, les célébrations du 1700ème anniversaire de la naissance de saint Martin. Il ne faudra sans doute pas longtemps pour que l’on voie arriver à Chinon, sac au dos et fourbus par 2.500 kilomètres de marche, les ouvreurs de ce pèlerinage d’un nouveau genre.

Pour en savoir plus
Saint Martin | Le Centre Culturel Européen Saint Martin de Tours | La Bande verte et citoyenne

Centre culturel européen saint Martin de Tours
B.P. 41135
  F-37011 Tours cedex 1 | contact@saintmartindetours.eu | www.saintmartindetours.eu 

Mots clés: