Aller à…

la Marie-Javelle

Informations pour Chinon et le Chinonais



" Il n'y a que les petits hommes
qui redoutent les petits écrits
"
- Beaumarchais

RSS Feed

5 février 2023

Tourisme : qui sont nos invités ?


CaptureOE2T

Origine départementale des visiteurs français
de l’ouest de la Touraine.
Cartes OE2T.

Pour mieux cerner les enjeux du tourisme, l’OE2T (Observatoire de l’économie et des territoires de Touraine) suit depuis 2011 la fréquentation de 4 sites emblématiques de l’ouest de l’Indre-et-Loire : Villandry, Langeais, Azay et… Chinon. Une étude au long cours qui tire le portrait de nos visiteurs, à lire avant le démarrage de la saison.

La recette du “cocktail ouest Touraine” ? Deux tiers de touristes français, un tiers de touristes étrangers : c’est la moyenne de l’année, avec de fortes variations saisonnières. A partir d’avril, le pourcentage d’étrangers grimpe rapidement pour atteindre un plateau à 40% de début juin à début octobre.

Pour ce qui concerne le tourisme autochtone, notre département reste, en moyenne annuelle, le plus gros pourvoyeur de tourisme local, l’Indre-et-Loire fournissant à elle seule à l’ouest de la Touraine 32,2% de ses visiteurs français. Nos voisins des Pays de la Loire (Maine-et-Loire et Loire-Atlantique ) nous en envoient 5%, Paris 4%, la région parisienne (Hauts-de-Seine, Essonne et Yvelines) 7,6%. Au total, une dizaine de départements (dont le nôtre) contribuent pour plus de 50% à la fréquentation touristique d’origine nationale. Sans surprise, le 37 reste le contributeur n°1 durant toute l’année, suivi en seconde position par Paris, qui le cède au 44 sur le mois de mars. De mois en mois, d’autres départements occupent les autres marches du podium, selon les calendriers de vacances scolaires et les dates de pont. Au final, plus des deux tiers de nos visiteurs français viennent de 5 régions (dans l’ordre décroissant : Centre, Île-de-France, Pays de la Loire, Rhône-Alpes et Bretagne).

CaptureOE2T région

Origine régionale des visiteurs français dans l’ouest de la Touraine. Performants vers l’ouest, absents à l’est.

Et nos invités étrangers ?
Pour ce qui concerne nos visiteurs étrangers, l’étude de l’OE2T nous apprend qu’ils sont, pour les 3/4, européens. Du fait de l’origine des données (visite de sites) leur répartition diffère quelque peu des statistiques habituelles fondées sur la fréquentation des hébergements. La part des Espagnols et les Italiens, habituellement en bas de tableau, apparaît ici plus importante. Parmi les visiteurs européens, ils se placent ainsi en 4ème et 5ème positions, derrière les visiteurs venus des îles britanniques, d’Allemagne et de Belgique. Les Etats-Unis fournissent le plus gros contingent de visiteurs non européens, suivis par la Canada et le Brésil, l’Asie restant très marginale dans le panorama des touristes étrangers (comparable à ce que représentent, à eux seuls, les Pays-Bas). Le poids respectif des différents continents et nationalités varie d’ailleurs fortement d’un mois à l’autre. Les Britanniques et les Américains dominent chacun 4 mois de l’année : février, juillet, août, septembre pour les premiers ; octobre, novembre, décembre et mars pour les seconds. Les Allemands sont majoritaires en mai et juin, les Belges en avril et les Espagnols en janvier. Plutôt discrets, les Brésiliens occupent une surprenante seconde place en janvier, et sont troisièmes en décembre et quatrièmes en février et en novembre. Au total, 6 nationalités couvrent les 2/3 de la fréquentation de l’ouest de la Touraine, telle qu’elle est mesurée par la visite des sites.

En groupe ou seuls
On en apprend peu, par contre, sur les aspirations de nos visiteurs. L’étude nous indique qu’en moyenne sur l’année, pour 2 touristes sur 10, la visite s’effectue en groupe, avec des variations mensuelles pouvant porter cette proportion à 2,5. On apprend également, incidemment, que les monuments étudiés ont adopté des politiques de gratuité très diverses, avec une proportion d’entrée gratuites allant de 38% à Azay (monument national) à 1,7% à Langeais (propriété de l’Institut de France). Avec une fréquentation qui tourne autour de 130.000 visiteurs par an, la Forteresse royale de Chinon (propriété du département) déclare, quant à elle, 15% d’entrées gratuites.

L’Observatoire de l’Economie et des Territoires de Touraine
L’OE2T a été créé le 2 mai 1991, sous forme d’une association loi 1901, avec pour mission de mettre en place un dispositif technique apte à fournir des données et réaliser des analyses objectives et pertinentes relatives au territoire de l’Indre et Loire. Elle regroupe aujourd’hui une cinquantaine d’organismes autour du développement local. Le Conseil départemental d’Indre et Loire, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Touraine et la Communauté d’Agglomération Tour(s)plus, membres de droit de l’association en assurent l’administration et le financement partagés.

Pour en savoir plus : Voir le site de l’OE2T

Mots clés: ,